Fonds Emmanuel Durlet ASBL

Fonds Emmanuel Durlet ASBL

Le « Fonds Emmanuel Durlet ASBL » a été fondé le 29 novembre 1976. Il a pour but de promouvoir l’œuvre d’Emmanuel Durlet et de faire connaître au grand public la personnalité de cet éminent artiste.

Durlet D

Depuis sa fondation plus de 130 œuvres d’Emmanuel Durlet ont été éditées, deux disques 33 tours (épuisés). En 1992 paraît un cd avec les concertos pour piano et orchestre « Images médiévales » d’Emmanuel Durlet et « Poème symphonique » pour piano et orchestre de Peter Benoit, dans la partie piano récrite par Durlet. En 1996 paraît un cd avec des œuvres pour piano de Durlet interprétées par Luc Devos en en 1999 un deuxième cd avec œuvres pour piano interprétées par Maria Parshina. En 2005 un cd avec des œuvres de Chopin et Durlet interprétées par Kiyotaka Izumi. En 2008 un cd avec des œuvres de clavecinistes belges du 18ième siècle, dans la transcription pour piano d’Emmanuel Durlet, interprétées par Edoardo Torbianelli.

En septembre et octobre 2014 deux CD avec des oeuvres de Durlet ont été édités : Le premier est un CD avec le Concerto pour Violon et Orchestre. Violon : Eliot Lawson, accompagné par l’Orchestre Euregio des Jeunes s.d.d. Hans Casteleyn ainsi que le Concerto pour Piano et Orchestre « Images médiévales » joué par Emmanuel Durlet lui-même (enregistrement historique, 1960), accompagné par la BRT-Filharmonisch Orkest s.d.d. Daniel Sternefeld. Le deuxième CD comporte la Sonate pour Piano et Violon, l’oeuvre pour Violoncelle et Piano et diverses oeuvres pour piano, pas encore sur CD, e.a. les « 19 Anciennes Mélodies et Danses Flamandes » et la « Paraphrase sur ‘Mijn Moederspraak’ de Peter Benoit ». Piano: Kiyotaka Izumi. Violon: Eliot Lawson. Violoncelle: David Cohen. Un troisième CD a paru début mars 2015 avec des oeuvres pour piano qu’Emmanuel Durlet a composé par la Jeunesse.
Piano: Kiyotaka Izumi

Depuis 1979 le Fonds a contribué d’une façon active à la promotion du concours de piano triennal « Prix International Emmanuel Durlet pour Piano » organisé par le Conservatoire Royal de Musique à Anvers. Ce prix a été fondé en 1978 sous l’impulsion de Juliane Castro, ancienne élève d’Emmanuel Durlet.

Par ces activités et aussi grâce à l’appui du « Concours de piano Cantabile pour les Jeunes », le Fonds a réussi à propager et à faire exécuter les œuvres d’Emmanuel Durlet dans le monde entier. Dans plus de 200 académies de musique Belges et 80 conservatoires de musique Belges et étrangers ses œuvres et études pour piano jouent un rôle prépondérant dans la formation de jeunes pianistes.

Conseil d'administration

Luc Leblanc

Luc Leblanc

président

Au cours de ma vie j’ai fait la connaissance d’ un pianiste fantastique. Il s’avérait être un lauréat du Concours de Piano Emmanuel Durlet.
Au fur et à mesure j’ai appris à le connaître fort bien. Il me parlait d’Emmanuel Durlet et de sa charmante fille Andrea. Elle fonda en 1976 le Fonds Emmanuel Durlet avec le noble but de faire connaître au grand public sa personnalité et son oeuve. Que faire ensuite ?
Depuis l’année 2017 je fais partie, comme administrateur, du Fonds Emmanuel Durlet et entretemps j’ai appris à le connaître de fond en comble.
Comme président j’ai découvert un grand défi et cela me plaît. Surtout parce que je puis compter sur des collaborateurs formidables que vous pouvez découvrir en lisant plus loin.

Andrea Durlet

Andrea Durlet

secrétaire

Le 29 novembre 1976 j’ai érigé le “Fonds Emmanuel Durlet ASBL” après avoir soupesé le pour et le contre avec mon père.
Willy Clijmans devint le président, assité de 14 membres fondateurs.
Cette fondation a été constituée parce que je trouvais tellement triste et injuste que l’oeuvre magnifique de mon père n’était plus exécutée. A partir de cette heureuse initiative toutes les oeuvres originales ont été publiées, 8 CD ont été réalisés et plusieurs récitals ont été organisés grâce au talent de nos meilleurs musiciens.
Pendant 25 ans (de 1979 à 2005) j’ai aussi organisé, de pair avec le Conservatoire Royal Flamand de Muisique d’Anvers le “Concours International de Piano Emmanuel Durlet”.
A tous ceux qui m’ont aidée et soutenue : de tout coeur un grand merci !

Jan Peeters

Jan Peeters

trésorier

C’est en décembre 1976, après la fin de mes études, que j’ai appris à connaître Andrea Durlet dans la firme où je travaillais. Ceci date d’il y a 43 ans ! Quelques mois plus tard son père, Emmanuel Durlet, est décédé. Par après nous nous sommes plus vus pendant 20 ans jusqu’à nous nous rencontrions durant une représentation de théâtre et nous nous sommes promis de ne plus perdre le contact. Notre amitié est pour toujours.
Comme amateur de musique, avec préférence pour le piano j’ai été incorporé dans le Fonds Durlet et pouvais alors approfondir la musique de son père et assister à des nombreux récitals. L’oeuvre pour violon et piano pour orchestre m’ont, de pair avec ses oeuvres magnifiques pour piano, le plus surpris.
Je considère ma nomination comme membre du comité de direction comme un grand honneur et j’apprécie énormément la présence chaleureuse et vivante d’Andrea Durlet qui connaît quasiment toutes les personnes les personnes dans le monde de la musique Flamande et reste active pour la promoton de l’oeuvre de son père.

Eliot Lawson

Eliot Lawson

membre du conseil

Je me rappelle Andrea Durlet, la fille cadette d’Emmanuel Durlet, fort bien et ceci depuis mon enfance. Elle était toujours tendre et si gentille, me transmettant une énergie positive. Quand je devins jeune garçon j’ai débuté à jouer du violon et Andrea m’encourageait avec grande attention. Des années plus tard elle me raconta que son père avait aussi composé un concerto pour violon et orchestre. Ceci m’étonna complètement car je savais uniquement qu’il était un grand pianiste et avait composé beaucoup d’oeuvres pour le piano. Plusieurs années plus tard j’ai interprété et enregistré toutes ses oeuvres pour violon ! Je suis un fan grandiose d’Emmanuel Durlet (et de sa fille Andrea) et mon objectif principal est de propager son oeuvre dans le monde entier. Elles sont trop bonnes pour être oubliées !
Polina Chernova

Polina Chernova

membre du conseil

Il y a quelques années j’assistais à un récital du pianiste Kiyotaka Izumi.où j’entendis des miniatures pour piano d’un compositeur qui m’était inconnu, Emmanuel Durlet. Ses oeuvres ont fait grande impression sur moi : au milieu du 20ième siècle, quand on s’attend que toutes les mélodies ont déjà été écrites, et quand plusieurs compositeurs ont abandonné la tradition classique, Emmanuel Durlet créa une nouvelle vie dans la forme traditionnelle d’antan… Il a su trouver un style personnel et reconnaissable en un langage musical fort inspiré.
Depuis lors j’ai commencé à interpréter les oeuvres de Durlet et j’ai su faire amplément connaissance avec sa fille Andrea. Quand j’ai reçu la question de devenir membre de la direction du Fonds Emmanuel Durlet pour soutenir la promotion de l’oeuvre de Durlet, je l’ai accepté avec plaisir.

Kiyotaka Izumi

Kiyotaka Izumi

membre du conseil

En 2012 j’ai eu le bonheur et le plaisir de pouvoir interpéter des oeuvres pour piano d’Emmanuel Durlet ainsi que de faire la connaissance de sa fille cadette, Andrea. La couleur transparante du son de ses oeuvres pour piano m’ont immédiatement séduit. La ligne mélancholique et mélodieuse de Chopin et la richesse en couleurs et harmonies raffinées de Debussy, ceci est la musique de Durlet qui envoûte tous les auditeurs. Sa fille, Andrea, fait toute sa vie la promotion de son père avec grande passion. Pour elle j’ai un grand respect. Je serai très heureux de pouvoir la seconder. C’est également un honneur pour moi de pouvoir promouvoir l’oeuvre de Durlet.