[ Lauréats du Prix International Emmanuel Durlet pour Piano ] - [ Fonds Emmanuel Durlet a.s.b.l. ] - [ Biographie ] - [ Oeuvres éditées + cd's ] - [ Concerti ] - [ Contact ] - [ Home ]

Biographie

Emmanuel Durlet est né à Anvers le 11 octobre 1893.

Son grand-père François-André Durlet était architecte, professeur à l’Académie des Beaux-arts, fondateur-conservateur du Musée « Steen » et un des plus importants promoteurs du style néo-gothique en Belgique. Il mena les travaux de restauration de la Cathédrale Notre-Dame et réalisa ses magnifiques stalles. Une rue à Anvers porte son nom. Le père d’Emmanuel Durlet était également architecte.

Emmanuel Durlet passa sa jeunesse dans une atmosphère imprégnée de la mystique du moyen-âge. Cette influence déterminera l’orientation et le contenu de son œuvre. L’architecture fascinera Emmanuel Durlet toute sa vie.

Etudes à Anvers et à Vienne

1912Au Conservatoire Royal Flamand de Musique à Anvers il étudie le piano chez Frans Lenaerts. En 1910, à l’âge de 16 ans, il obtient son diplôme de fin d’études avec la plus grande distinction. Il suit des cours d’harmonie chez Edward Verheyden et de composition chez Lodewijk Mortelmans.

""Emmanuel Durlet, avec son talent pianistique exceptionnel, aurait dû être reconnu comme un des plus grands pianistes de son temps.
Si son nom avait été Durletsky, cela aurait certainement réussi"
"

Lodewijk Mortelmans (1868-1952)

En avril 1912 il part pour Vienne pour parfaire sa technique et son art d’interprétation chez le pianiste-virtuose Léopold Godowsky à la Meisterschule für Klavier de la Kaiserliche Akademie für Musik. Le début de la première guerre mondiale l’empêche d’y étudier une année supplémentaire. La période de guerre est consacrée à Anvers à l’enrichissement de son répertoire.


Brillant virtuose du piano

En 1918 débute sa carrière de brillant virtuose. Il réalise entre autres l’exécution intégrale (de mémoire) des 32 sonates de L. van Beethoven – un véritable tour de force. L’audition du cycle complet comprend 10 séances dans une période de deux mois.

Durlet s’affirme comme pianiste au jeu perlé, virtuose et inégalable. Ses contemporains le nomment « le poète du clavier ». Alex de Vries dit de lui : « il est le pianiste avec le plus beau toucher que je connaisse ». Le journal « Het Handelsblad » (16/9/1952) écrit : « … celui qui a eu le privilège de l’avoir entendu jouer, porte en soi un message de beauté pour toute la vie. Sous ses mains Benoit devenait inoubliable. L’art de concevoir un concerto de Mozart, de Beethoven, de Chopin lui était propre dans le sens le plus complet du mot. Sous ses doigts la technique devenait un élément serviteur ayant pour but de mener l’inspiration du compositeur à sa plus haute forme d’expression. Et cette technique était parfaite à tous points de vue. »

Pédagogue intelligent et sensible

En 1920 Emmanuel Durlet est nommé professeur de piano pour le degré supérieur au Conservatoire Royal Flamand de Musique à Anvers. Pendant 39 années de professorat sa technique progressive ainsi que sa personnalité artistique et attachante se portent garants pour la formation de nombreux musiciens de valeur : André Cluytens, Eugène Traey, Frans Cauwenberghs, Walter Crabeels, Denise Tolkowsky, Raf Belmans, Kamiel Cooremans, Frits Celis, Julien Esser e.a.

Afin d’initier ses élèves à une technicité poussée, il conçoit l’ouvrage « L’étude et le jeu du piano » (comprenant 4 parties), considéré en Belgique comme unique dans l’histoire de la pédagogie du piano. Pour les débutants il avait déjà écrit la méthode « Je jouerai ‘bien’ du piano ».

Compositions riches en inspiration picturale

1933A partir de 1933 Emmanuel Durlet se met à composer. « Petits poèmes descriptifs », « Le jardin de Fra Angelico », « Roseaux sous la brise » et « Chrysanthèmes » forment le début d’une œuvre pianistique impressionnante, réalisée dans une période d’à peine 20 ans. Elle comprend:

1975Pour ses compositions Durlet choisit judicieusement des titres suggestifs. L’élément descriptif, riche en expression picturale, est une constante dans toute son œuvre. L’intégration organique des différentes techniques brillantes en un langage pianistique expressif et significatif, de pair avec une mélodie individualiste et des harmonies riches, parfois surprenantes, donnent aux compositions un style personnel et identifiable.


[ Lauréats du Prix International Emmanuel Durlet pour Piano ] - [ Fonds Emmanuel Durlet a.s.b.l. ] - [ Biographie ] - [ Oeuvres éditées + cd's ] - [ Concerti ] - [ Contact ] - [ Home ]